Anatomie d'un pinceau

Écrit par Cugel.

Le pinceau est certainement l'outil le plus important du figuriniste.  C'est donc un accessoire qu'il ne faut pas choisir à la légère car, au-delà de la maîtrise du figuriniste, il conditionne grandement le résultat final du travail.

 
Cet article n'a pas la prétention de vous dire quels pinceaux acheter.  Cependant, j'espère qu'après sa lecture vous y verrez un peu plus clair et pourrez vous forger votre propre opinion quand au choix de cet outil primordial.
 
 
Qu'est-ce qu'un pinceau ?  (Définition extraite de Wikipédia)
Un pinceau (du latin peniculus, petite queue) est un instrument longitudinal, à l'extrémité duquel on trouve généralement des poils (ou d'autres éléments permettant d'absorber la matière) assemblés à l'aide de fil et parfois d'une virole métallique.  Le manche est majoritairement en bois et les poils peuvent être de différentes origines :
 
 
Synthétique
  • poils synthétiques
  • embouts en caoutchouc souple
  • éponge synthétique (utilisée pour la calligraphie chinoise à l'eau)
 
 
Animale
  • mangouste
  • martre
  • martrette
  • petit-gris
  • plumes de poules (sur certains pinceaux chinois)
  • porc
 
 
Ces poils ont différentes caractéristiques (dureté, absorption,...) et sont appropriés à des usages différents.
 
Les pinceaux ont différentes tailles et formes selon l'utilisation que l'on veut en faire : plats, ronds, en éventail, etc.
 
Dans notre cas précis, seuls deux types de pinceaux nous intéressent, le premier type est un pinceau aux poils synthétiques, utile pour les débutants qui ne veulent pas trop investir dans leur premier matériel, l'autre type est constitué par les pinceaux en poils naturels de martre (aussi appelés Kolinsky ou Sable).
 
Vous aurez toujours besoin d'au moins un pinceau en poils synthétiques, car ils sont non seulement utiles pour débuter, mais par la suite ils vous serviront aussi à effectuer vos mélanges, appliquer la couche de base, ou reprendre une sous-couche non uniforme sur votre figurine.
Les pinceaux Kolinsky ou Sable sont fait à partir de poils de martre, et plus précisément de la martre male de Sibérie (mustela sibirica) aussi appelée Martre Kolinsky.  Les plus chers des pinceaux Kolinsky sont faits à partir des poils de la queue de l'animal.  Les poils des autres parties du corps sont également utilisés, mais ne sont pas aussi recherchées.  Les pinceaux Kolinsky étaient autrefois fabriqués exclusivement à partir des poils de la queue.  Malheureusement ce n'est plus le cas, car de plus en plus de fabricants utilisent le terme Kolinsky même si les poils utilisés ne proviennent pas de la queue de l'animal.  De plus, la martre de Sibérie souffre de restrictions à l'importation, et les fabricants ont donc été obligés de se rabattre sur des poils Kolinsky asiatiques, de moindre qualité. 
 
Vous aurez donc énormément de difficultés à trouver des vrais Kolinsky, et devrez plutôt vous concentrer sur le savoir-faire du fabricant pour pouvoir vous faire une bonne opinion sur la qualité du pinceau.
 
Comme pour beaucoup de choses dans la vie, une bonne indication de la qualité du pinceau est le prix que vous devrez débourser.  En général, plus le prix est élevé, et meilleure sera la qualité (mais là encore, ce n'est malheureusement pas une règle absolue).
 
Quel que soit le type de pinceaux que vous utiliserez, ils sont tous fabriqués sur le même profil :
 
 
La pointe : c'est la partie des poils qui entrera en contact avec la surface de votre figurine.  De temps à autres, il vous faudra également utiliser le pinceau de telle manière que le réservoir soit également en contact avec le support à peindre, mais ceci est une autre histoire.
 
Le réservoir : C'est dans cette partie des poils que va s'accumuler la peinture de telle manière qu'une petite réserve se forme, vous autorisant à peindre sans être obligé de reprendre de la peinture toutes les deux secondes.
 
La virole : Généralement en métal, c'est cette partie qui permet de solidariser les poils au manche.
 
Le manche : C'est par là que vous allez tenir le pinceau (du moins j'espère ...)
 
 
La taille du pinceau
 
Lorsqu'on parle de taille de pinceau, on ne désigne pas la longueur de celui-ci, mais bien l'épaisseur de poils situés à son extrémité.  Ces tailles sont indiquées par des chiffres, le chiffre le plus bas indiquant le pinceau le plus fin.  Dans notre cas, on pourra se contenter de trois tailles : un numéro 0 pour les détails et le travail de précision, un numéro 1 et un numéro 2 pour le travail régulier.  Certains figurinistes complètent ce « kit de base » par un numéro 00 (double 0), bien que cela ne soit pas vraiment une nécessité, mais plutôt une question d'aisance personnelle.  Sachez cependant que moins il y à de poils (et donc plus le pinceau est fin), et plus vite la peinture sèchera sur votre pinceau. Les tailles de pinceau ne sont malheureusement pas normalisées, ce qui signifie qu'un numéro 1 chez un fabricant ne correspondra peut-être pas à un numéro 1 chez un autre. 
 
Quelques marques reconnues :
 
Winsor & Newton Series 7 :
Considérée comme la meilleure marque de pinceaux.  La Série 7 W&N se décline en deux catégories. La Série 7 classique possède des poils longs, alors que la Série 7 Miniature à des poils courts.  Si vous travaillez à l'acrylique, je vous déconseille la seconde, car les poils courts ne permettent pas une réserve de couleur suffisante pour travailler correctement.  De plus, les poils courts de la Série 7 Miniatures font que la peinture va sècher plus rapidement dans les poils du pinceau.
 
Raphael Serie 8400 et 8404 :
De nombreux peintres utilisent cette marque dont la qualité ne se dément pas depuis de nombreuses années.  Bien que n'utilisant pas des matériaux d'une qualité aussi exceptionnelle que les W&N, leur méthode de fabrication en fait une marque de très haute qualité que l'on ne peut que recommander.  La série 8400, comme la série 8404, possède des poils longs.  Cependant, le réservoir de la série 8400 et plus important que celui de sa consoeur.  Attention, les poils des Raphael sont plus gros que ceux des W&N.  Ainsi, si vous cherchez l'équivalent d'un numéro 1 W&N, vous prendrez un Raphael numéro 0.  A noter également que le manche des Raphael est plus gros que celui des W&N, ce qui peut également être un critère dans le choix de ce pinceau.
 
Daler-Rowney Serie Diana :
Je ne connais pas encore assez ce pinceau pour porter un avis éclairé.  Je me contenterai donc de vous en donner les caractéristiques principales.  Ce pinceau à un manche plus long et plus gros que les W&N et les poils semblent être identiques aux Raphael.  C'est tout ce que je peux dire pour l'instant.  Il n'en reste pas moins que Daler-Rowney est une marque reconnue parmis les aquarellistes.  A tester donc ...
 
Pro Arte Connoiseur / Prolene Serie 100 :
Ce pinceau fait un peu figure d'ovni.  En effet, il ne s'agit pas d'un Kolinsky, ni d'un synthétique, mais bien d'un mélange des deux !  Ils ont la réputation d'être quasiment indestructibles et de ne pas nécessiter autant de soins qu'un Kolinsky.  Ils sont cependant quasiment introuvables dans nos contrées. 
 
Isabey 8228 :
La taille des poils est similaire à celle des W&N, mais possède une capacité de réservoir légèrement supérieure.  Ce pinceau français est très bien considéré mais, pour tout vous avouer, je ne l'aime pas.  En effet, son manche est presque deux centimètres plus long que le W&N, ce qui le rend un peu trop difficile à contrôler pour moi.  Mais ceci n'est qu'un affaire de goût personnel.